Ambiance bistrot

Bistrot terrasse

Ayant la nostalgie des petits cafés en terrasse et puisque, au lieu d’une tempête, nous avons été gratifiés de quelques beaux rayons de soleil, l’enthousiasme à l’idée de retrouver bientôt ces petits moments de bonheur m’a décidée à créer pour eux une agréable scénographie. Pour cela, pas besoin de grand’ choses excepté un peu de temps  cédé ( volontiers) à la matérialisation de mes images. La mémoire m’a remis en tête 2 petites tables en métal acquises il y a longtemps dans une grosse enseigne mais qui, depuis le déménagement, avaient été oubliées au fond de la remise ainsi qu’une chilienne ( dans mon enfance, on appelait ça « transat »! ) à la toile fade et tachée.

 Allez ! Au boulot ! Après avoir tout lessivé et séché, jeter un œil à ce qu’il me reste comme fonds de peinture car les couleurs d’origine ne font plus l’affaire et puis le plaisir là-dedans, c’est bien de faire table rase du passé et d’ouvrir la porte à de nouvelles scènes joyeuses qui vont ponctuer un nouveau cadre ! Comme j’ai déjà plusieurs déclinaisons de tons bordeaux environnantes, des chaises de jardin aux volets de la maison, que la terrasse est en bois, je vote pour une table peinte en bordeaux /brique et la seconde en noire, que j’ agrémenterai toutes deux d’un petit message, mot ou phrase, en anglais ( parce que c’est un symbole de communication de nos jours), en blanc et à l’aide d’un pochoir. Quant à l’emplacement du bistrot en chantier, il est tout trouvé d’avance car ne voulant pas occulter la vue de la grande baie vitrée, il ne reste plus comme choix    que l’extrême partie gauche de la terrasse. Possibilité d’autant plus heureuse que du coup, la toile de fond de ma scène est en bois et que je peux y apposer un peu de déco, comme cette enseigne que j’ai à disposition et qui baptise en même temps l’endroit puisqu’elle mentionne  »  Bistrot de Paris ». Eh oui, on ne renie pas si facilement ses origines … ni le fait que les cafés ont pris des allures de QG pendant de si nombreuses années, depuis le lycée jusqu’à la fin de la fac de Lettres/Arts du Spectacle …

Bon, je me frotte les mains car tout cela prend une chaleureuse  tournure qui promet des échappées où on prend le temps d’être bien et inspiré. Juste une dernière re-touche pour les besoins de soleil après trop de grisaille ou de repos suite à de longues conversations, je me lance dans le rafraîchissement de la chaise longue. Métamorphose complète puisque d’un bois doré associé à un tissu beige, je lui refais le portrait en noir plus lin aux motifs qui fleurissent en blanc parce qu’elle déménagera de temps à autres vers l’espace zen aux plantations japonisantes.

 

Il n’y a plus qu’à attendre de pouvoir en profiter mais m’est avis que cela ne saurait durer car armée d’un bon gros pull irlandais, j’arriverai sans problème à savourer un grand cappuccino, un  bon livre et la vue sur le verger… ainsi  qu’à commencer à écrire la nouvelle histoire de ces lieux.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Cela donne envie de venir boire un petit café dans ce lieu qui m’a l’air tout à fait adéquat et en plus, accueillant à souhait ☺️.

    Aimé par 1 personne

  2. francefougere dit :

    Quelle bonne idée ! amitiés

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s