Les anciennes voies ferrées 

J’aime les voies ferrées désaffectées. Comme elles ouvrent un horizon tout en étant rythmées comme une partition. Leur nom indique qu’elles peuvent nous emmener d’un endroit à un autre, tout en n’étant pas à l’abri d’être attirés vers un ailleurs sur les bas-côtés. Elles dessinent le possible, tracent en restant sinueuses. Un chemin est montré mais on peut l’imaginer plein de surprises, de promesses et de points de vue inconnus. Sur les traverses, la nature reprend ses droits mais elles n’en sont pas moins là. Elles s’intègrent, dans l’ombre elles sculptent la verdure et à elles deux forment une oeuvre contemporaine. Ces voies sont aussi le souvenir d’une histoire, d’une vie au passé et ainsi, à l’occasion d’une errance, « le sifflet du train qui file à travers la campagne enténébrée m’arrive du fond d’un univers fictif ». (Simone de BEAUVOIR )
N’oublions pas qu’elles sont « désaffectées », ce qui signifie que libre à chacun de nous de leur choisir une nouvelle affectation ou de se créer son propre « Road-movie « …

img_3564

À moins que certains ne préfèrent recréer l’atmosphère au jardin …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s