Premier petit essai en permaculture

Permaculture, qu’est-ce-que c’est exactement ?

Pour avoir un aperçu de ce sujet très vaste et un petit cours d’histoire , je vous renvoie vers quelques spécialistes chevronnés de ma région, quelle que soit la surface à exploiter ou le milieu où vous demeurez, urbain ou rural:

http://www.fermedubec.com/permaculture.aspx

http://boutique.terrevivante.org/librairie/interview/auteur/233/458-joseph-chauffrey.htm

Mais, en bref et à l’échelle individuelle, c’est l’idée de cultiver son jardin en s’inspirant de l’observation du fonctionnement de la nature et de sa fabrication d’écosystèmes qui nous enseignent les relations qu’établissent les plantes entre elle, leur faculté de trouver un milieu propice à leur développement et aussi la part jouée par la faune. À cela s’ajoutent alors des techniques respectueuses du sol et du vivant, souvent déjà connues des anciens ou d’autres cultures mais qui restaient marginales, s’appuyant sur l’idée de sobriété ( faire avec les ressources en présence sur le terrain et ne pas travailler ce dernier plus que nécessaire …) , d’accès à l’autonomie et visant au durable et à s’ouvrir à plus large dans le partage. C’est donc aussi une forme d’éthique responsable qui offre des solutions pour un meilleur avenir de notre T(t)erre, thème qui provoque un fort écho en moi tandis que je me contrefiche du « phénomène de mode » qui ferait « tendance » !…

Aussi, désirant très modestement commencer à y mettre un pied, c’est au fil de lectures et de recherches que je suis tombée sur ce petit projet   à la portée de n’importe qui et qui colle en plus très bien à la problématique de mon humble potager. Car si j’ai déjà retourné plusieurs carrés de terre en mode de culture traditionnelle et au grand dam de mon dos, la surface préparée ne permet pas encore la variété de plantations, ni les possibilités de rotation que je souhaiterais en accord avec les limites de ma condition physique.


C’est pourquoi j’ai opté pour les conseils du très sympathique M. Jean ( j’ai toujours eu un faible pour les « papis » bienveillants et protecteurs …) dont je vous livre la vidéo ci-dessous et qui concerne la culture de pommes de terre sur gazon, belle alternative aux coups de bêche épuisants en plus d’une idée originale pour dessiner et fleurir son jardin !
https://www.youtube.com/channel/UClLqiXrGWSgqzY1jIeliepw

NB: Le choix de la variété de pommes de terre a été influencé par le fait que le maraîcher bio du marché n’en proposait que 2: j’ai une préférence pour les chairs bien fermes. Et, comme je n’avais pas de paille à disposition, je me suis contentée de terreau ( possible aussi avec compost) associé à une épaisse couche d’herbe de tonte et j’ai vérifié depuis sur d’autres sites que c’est faisable, le but étant que les vieilles pommes de terre ne voient jamais la lumière. En revanche, j’ai découvert aussi que cette méthode a comme inconvénient que limaces et rongeurs viennent parfois se cacher sous la masse et en profitent pour manger vos jeunes plants !!! … l’ autre souci potentiel résidant dans l’obtention de légumes verts parce que pas sous une couverture suffisante et qui sont toxiques.

Bon, mais ne convoquons pas le diable, fions-nous plutôt à Jean et à sa bonne sagesse et la récolte sèmera de la joie ! Et puis l’expérience participe au plaisir de jardiner ! Rdv à maturité pour le bilan …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s