Transmissions salutaires

Revivre des gestes ancestraux, aimer participer à la circularité de la vie de la terre, s’abstraire du temps en niant le rapport quantitatif, accepter la maladresse de ses mains, s’émerveiller qu’une paille desséchée soit porteuse de futur, récolter des grains de sable qui nichés confiants au sein de la terre-mère sauront développer la force de…

Gazon « en plusieurs façons »

Et voilà la saison de tonte repartie sur les chapeaux de roue ! Et bien que je ressente la necessité d’un gazon à ras pour pouvoir apprécier et apprivoiser les reliefs du jardin, il faut bien avouer que ces heures interminables passées derrière cette machine infernale sont non seulement épuisantes mais aussi trop bruyantes et…

Journal de bord : de la madeleine de Proust à Sisyphe  

En ces 1 ers jours de retour actif au jardin, le bilan est partagé entre 2 pôles : d’abord un sentiment de renaissance avec les mains noires de terre et de profonde respiration, puis le constat lourd d’une montagne de choses à faire, rattraper et créer. La nature est vraiment trop forte pour nous et…

Le jardinier donne forme à ses « humeurs »

Ce qui m’a conquise dans le phénomène tendance du moodboard, c’est le 1er mot dont il est constitué : « MOOD »qui, si on se reporte au dictionnaire, évoque à la fois l’humeur , la disposition dans laquelle on se trouve, l’envie de, mais aussi l’ambiance, l’atmosphère . Cet heureux terme englobe donc l’intérieur et l’extérieur ainsi…

Rituel au déambulatoire

Personne ne pourra nier qu’on ne voit plus vraiment ce qui est tous les jours sous nos yeux, l’habitude anesthésiant l’attention. Pourtant, il se trouve qu’on pourrait y gagner une certaine forme de connaissance et qu’une petite dose de rituel avec la perception en éveil nous ouvrirait quelques portes … Comme un cheval qui marque…

Le jardin pose ses limites

Je pense être une personne avec une bonne ouverture d’esprit tout autant qu’un ours bercé d’un amour immodéré pour sa grotte. Aussi, lorsque cette dernière s’étend jusqu’au jardin anciennement champ, il est temps de s’interroger sur ses frontières, le sens et l’aspect que je souhaite leur donner avant de se mettre à l’œuvre. L’espace environnant…

Parfums, animalité et sortilèges

 » Il y a une évidence du parfum qui est plus convaincante que les mots, que l’apparence visuelle, que le sentiment et que la volonté. L’évidence du parfum possède une conviction irrésistible, elle pénètre en nous comme dans nos poumons l’air que nous respirons, elle nous emplit, nous remplit complètement, il n’y a pas moyen…

Le jardin royal

En ces temps où il est de coutume de fêter les rois et reines, je pose mon regard en différents points du jardin et me demande qui trône ici. Il est connu que depuis bien longtemps la rose a été sacrée  reine suprême ou aussi le chêne roi des arbres mais qu’ advient-il de tout…

Secrets d’hiver au jardin dormant

Il était une fois une Rose de Noël ou Hellébore arrivée au pied du sapin en guise de cadeau symbolique adressé à L.. Son rôle n’était autre que son authenticité puisqu’elle devait montrer qu’on peut s’épanouir et révéler sa beauté même dans les hivers de la vie. Mais comme je ne peux jamais en rester aux façades, l’envie…

Réapprendre le temps

Quiconque se frotte à la conception ou à l’entretien d’un jardin n’a pas d’autre choix que de réapprendre la valeur du temps que le monde actuel a piétinée jusqu’à sa totale dissolution. Les heures ne s’y comptent jamais et surtout pas relativement au résultat obtenu. De toute façon, dès qu’on s’y met, c’est un peu comme…

L’essence du jardin

  Pourquoi créer un jardin ? Pour quelle raison y passer ou y investir tant de temps ? Pourquoi les mains terreuses et gluantes, les bottes crottées qui se font une nouvelle semelle, la bêche en lutte avec une armée de silex agglutinés, le dos cassé et les ampoules qui saignent ? Parce qu’il répond à…